Programme d’échange YDEP: “Nous sommes fières d’avoir contribué à l’engagement des jeunes volontaires à Tsiroanomandidy”

Programme d’échange YDEP: “Nous sommes fières d’avoir contribué à l’engagement des jeunes volontaires à Tsiroanomandidy”

+ Agrandir l'image

Le programme d’échange YDEP 2016-2017 touchant à sa fin, Maria et Kristina, les jeunes déléguées qui ont travaillé pendant 9 mois à Tsiroanoamandidy, nous partagent leur impression sur le programme et leur séjour à Madagascar.

  

CRM (Croix- Rouge Malagasy) : Comment ont été les neuf mois passés à Tsiroanomandidy? 

K (Kristina): Il était important pour nous de connaître la culture malgache, les jeunes volontaires de la Croix- Rouge et les membres de la communauté locale au début de notre mission. Nous avons passé neuf mois à travailler en étroite collaboration avec les jeunes volontaires, en participant aux activités locales et en facilitant plusieurs formations, événements et ateliers. Nous nous sommes surtout concentrés sur des sujets tels que la communication non- violente, le leadership, la planification et l’engagement des jeunes.

M (Maria): Les neuf derniers mois ont été une expérience et un défi enrichissants. J’ai beaucoup appris sur moi-même et le Mouvement de la Croix-Rouge par des interactions avec les volontaires et le personnel de la Croix- Rouge Malagasy.

 

CRM : Quelles ont été les réalisations dont vous êtes les plus fières? 

K : Je suis très fière quand je vois comment l’engagement chez les jeunes volontaires a augmenté et comment les volontaires ont développé de grandes compétences de leadership. Les jeunes volontaires savent très bien partager leurs nouvelles connaissances sur la communication non- violente, ce qui me semble être une réussite exceptionnelle.

M : Je suis aussi très fière d’avoir contribué à l’engagement des jeunes volontaires à Tsiroanomandidy. C’est vraiment interessant de découvrir comment les jeunes volontaires avec lesquels nous avons travaillé le plus près ont développé leurs compétences de planification, de préparation et de leadership. Je suis sûre que cela leur permettra d’atteindre les personnes les plus vulnérables à travers leurs activités.

 

CRM : Un moment fort pendant le programme? 

K : Toute l’année a été un point fort, mais le tournoi de basket-ball et le camp inter- régional des jeunes que nous avons eu avec les jeunes volontaires ont été quelque chose dont je me souviendrais très longtemps.

M : C’était très cool de voir que les activités que l’on avait prévues pour le camp inter régional entre la Jeunesse Croix- Rouge Malagasy de la région Bongolava, Itasy, Vakinakaratra et Analamanga étaient très réussies! Les jeunes ont vraiment profité de l’occasion pour se renseigner sur les activités des autres, savoir comment les conduire et recevoir des idées qu’ils pourront emmener vers et adapter à leur propre branche. De plus, nous nous sommes beaucoup amusés avec la danse malagasy pendant les soirées culturelles.

 

CRM : Racontez- nous les principales difficultés que vous avez rencontrées en tant que jeunes déléguées 

K : Il a été difficile de ne pas parler la même langue que les personnes qui m’entourent, mais c’est aussi une excellente occasion pour moi d’améliorer mes compétences en français.

M : En plus de la langue, la chose la plus difficile a été de vivre et travailler dans une nouvelle culture avec une approche différente de celle de la Norvège du temps, de la planification, de la préparation, du travail et de la vie en général.

 

CRM : Qu’avez- vous appris de cette expérience? 

K : J’ai beaucoup appris à propos de Madagascar, du travail de la Croix-Rouge Malagasy et de moi-même. Je me sens plus confiante en tant que facilitateur et sur la façon de renforcer les capacités des jeunes volontaires.

M : Il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de faire quelque chose, les approches sont juste différentes.

 

CRM : Nous avons lu à travers votre blog que vous avez pu découvrir d’autres régions à part Bongolava, comment ça a été? 

K : J’ai eu la chance de visiter plusieurs endroits à Madagascar. En plus de Bongolava, je suis allée à Antananarivo, Morondava, Antsirabe, Nosy Be et Mahajanga. Madagascar est un pays très impressionnant, avec tous ses contrastes, sa nature incroyable et ses bonnes personnes.

M : Ça a été génial et je me sens très chanceuse d’avoir eu la chance de découvrir différentes régions de Madagascar. Cela a renforcé ma compréhension des variétés culturelles dans la culture malgache et m’a donné l’opportunité d’expérimenter, de voir certains des contrastes de la vie et du paysage. Cependant, il y a tant d’endroits intéressants et magnifiques à Madagascar que je n’ai pas eu l’occasion de voir. En d’autres termes, je dois certainement revenir !

 

CRM : Maintenant que vous allez retourner en Norvège, que prévoyez- vous pour les mois à venir?

K : Je continuerai à travailler pour la Croix-Rouge en été, à Nairobi, Kenya, et à Oslo, Norvège. En Septembre, je vais commencer un Master en affaires et administration à Grenoble, en France.

M : Tout d’abord, je serai très heureuse de passer du temps avec mes amis et ma famille. Je ne suis pas tout à fait sûr de ce que le futur apportera, mais je suis convaincue que je veux rester avec la Croix- Rouge.

 

CRM : Un dernier mot pour conclure? 

K : Je suis très heureuse et me sens très honorée d’avoir eu l’occasion de travailler avec les jeunes volontaires de Tsiroanomandidy. J’ai été très aidée par le personnel de la Croix- Rouge Malagasy et j’attends avec impatience la prochaine fois que je retournerais à Madagascar.

M : Je suis très contente d’avoir eu la chance de vivre à Madagascar, de connaître le travail de la Croix- Rouge Malagasy et d’apprendre à connaître tant de gens sympa. Cela a été une expérience mémorable et j’encourage tous ceux qui sont admissibles à postuler au Programme d’Echange des Jeunes Délégués YDEP.

Sources: Kristina et Maria

Lien vers leur blog: http://www.ydep.no/maria-kristina-in-madagascar/

 

  Dernières actualités+ Voir tous

  Suivez nous